Les 6 étapes pour créer sa charte éditoriale.

Les 6 étapes pour créer sa charte éditoriale.

Créer une charte éditoriale ne se fait pas par plaisir. Elle sert à uniformiser le discours de votre entreprise. C’est un des outils indispensables à créer avant de commencer à produire le moindre contenu. Voici les 6 étapes à suivre pour avoir la vôtre.

Chaque semaine, vous publiez des dizaines de contenus sur divers supports pour communiquer et renforcer votre image de marque. À cette fin, l’identité et la qualité du contenu généré doivent être cohérentes. Sans charte, on prend le risque de changer de discours d’un support à un autre, et d’une cible à une autre. De plus, la charte permet de mettre en lien les objectifs spécifiques à chaque contenu produit. Si une publication ne rencontre aucun objectif, elle n’a pas lieu d’être.

Grâce à cet article, nous vous révélons une partie des techniques que nous appliquons avec nos clients. Nous utilisons ce canevas pour presque toutes les missions que vous nous confiez car la charte éditoriale est une base de travail solide sur laquelle on peut s’appuyer pour garantir la cohérence de toutes nos actions futures.

Les 6 étapes en résumé :

  • La présentation de l’entreprise
  • La stratégie de communication
  • Les territoires d’expression
  • Les éléments de langage
  • Les déclinaisons de la ligne éditoriale
  • L’iconographie
Stratégie - Jeu d'échec

La présentation de l’entreprise.

Lors de toute présentation à usage interne et externe de votre société, il est bon de passer en revue l’histoire de l’entreprise, ses valeurs, ses dernières évolutions et ses ambitions pour l’avenir. Une présentation de l’organisation interne peut être ajoutée. L’objectif, ici, est de coucher sur papier le processus de production, de vérification et de publication du contenu.

La stratégie de communication.

La charte d’édition est l’une des nombreuses variantes opérationnelles de votre stratégie de communication. On y définit un cadre de production de contenu pour atteindre des objectifs marketing.

  • Quels sont les objectifs du marketing de contenu de l’entreprise?
  • Quels sont vos objectifs primordiaux et pourquoi?
  • Quel sont les supports utilisés ?
  • Cherche-ton du trafic organique, social ou rémunéré ?

Pensez aussi à voir le positionnement de vos concurrents sur ces questions car ça peut être à la fois une source d’inspiration et de différenciation.

Les territoires d’expression.

Il s’agit de la ligne éditoriale et de tout ce qui l’entoure. A ce stade, on se pose certaines questions pour définir les limites des contenus à produire. Cela vous évitera de vous disperser inutilement et vous permettra de rester concentré sur vos objectifs.

  • Quels seront vos angles d’attaque ?
  • Sont-ils en adéquation avec votre identité, vos valeurs, votre philosophie ?
  • Le public trouvera-t-il légitime que vous en parliez ?

Les éléments de langage.

A présent, on définit des piliers éditoriaux, des thématiques bien précises. Il est également intéressant de rentrer dans le détail du ton de communication choisi. Ce choix affectera directement l’arbitrage du contenu et la façon dont vous gérez le contenu. On déterminera éventuellement un lexique  particulier. On sera attentif au style et au vocabulaire. Une publication sur les réseaux sociaux ou un article destiné au blog ne seront forcément pas rédigés de la même manière.

  • Phrases courtes ou longues ?
  • Voix passive ou voix active ?
  • Utilisation d’émoticônes ? 
  • Quelle est la longueur idéale de mes textes ?
  • Quel maillage interne proposer dans chaque page/article ?
  • Y a-t-il des expressions à éviter voire bannir ?

Ces éléments de langage guideront votre équipe non seulement lors de nouvelles publications mais aussi quand il s’agira de modérer les commentaires ou de répondre aux mails entrants, pour ne citer que ces quelques exemples.

Les déclinaisons de la ligne éditoriale.

Faites une liste exhaustive des supports de que vous comptez utiliser tant en interne qu’en externe.

  • Communication externe
    • Brochures, flyers, affiches…
    • Site Web (que ce soient les pages ou les articles du blog), réseaux sociaux, landing pages…
  • Communication interne
    • Rapport d’activité, notes de service…

Vous pouvez alors définir les objectifs spécifiques de chacun d’entre eux. Avec un contenu qualitatif et cohérent, une marque sera plus facilement reconnue par le public.

L’iconographie.

C’est le prolongement de la charte graphique, existante ou à créer en parallèle.

  • Pour les articles de blog, devrions-nous utiliser plutôt des photos ou des dessins ? Des scènes montrant des personnes en action ou des objets symbolisant le thème abordé ?
  • Quel format utiliser ? Un grand format paysage traversant ou des petits carrés tantôt à gauche tantôt à droite du texte ?

En tout cas, l’iconographie reflètera les valeurs et la philosophie de l’entreprise. Vous pouvez très bien concevoir un moodboard qui établira le lien entre votre charte graphique et votre charte éditoriale. A cet effet, de nombreuses sources d’inspiration peuvent être trouvées sur Pinterest.

Si vous avez suivi pas à pas ces différentes étapes, le boulot est fait à présent. Vous pouvez désormais commencer à créer du contenu pour votre site Web, sur les réseaux sociaux ou éditer des publications imprimées. Si la tâche vous semble trop complexe, contactez-nous et nous y travaillerons ensemble. Cet exercice a tout à fait sa place dans la préparation au déconfinement et au redémarrage des activités commerciales. Ceci reste vrai même si, comme nous l’évoquions dans un article précédent, vous n’avez en principe jamais cessé de communiquer.

Tagués avec : , , , ,

0 Comments on “Les 6 étapes pour créer sa charte éditoriale.